guinche


guinche

guincher [ gɛ̃ʃe ] v. intr. <conjug. : 1>
• 1821; de guinche n. m. « bal public »; o. i., p.-ê. du même rad. que guinguette
Fam. Danser. N. m. GUINCHE .

I.
GUINCHE1, subst.
Populaire
A. — Subst. fém. Danse. (Ds ROB., Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
B. — Subst. masc. ou fém. Bal public; lieu où il se déroule. Près de l'ancien bal Grados surtout, la foule s'épaississait. À la porte de cette guinche, un municipal se dressait sur ses ergots de cuir (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 134). On dansait (...) au guinche de la rue du Fouarre (MÉTÉNIER, Lutte pour amour, 1891, p. 187). Il [l'Édredon] avait vécu mille nuits dans les bars, les guinches et les bistros (CARCO, Innoc., 1916, p. 142).
En partic., vx. Bal public aux barrières de Paris. Il est encore (...) à traîner ses guêtres dans quelque guinche à la barrière de Vincennes (L'HÉRITIER, Suppl. Mém. Vidocq, t. 2, 1830, p. 213).
Prononc. : []. Étymol. et Hist. a) Fém. 1821 « bal de barrière » (GOUG. Lang. pop., 179); b) masc. 1885 (d'apr. ESN.). Déverbal de guincher. Bbg. CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 436.
II.
⇒GUINCHE2, subst. fém.
CORDONN. Outil de cordonnier utilisé pour polir les talons ou les semelles. (Ds LITTRÉ, DG, GUÉRIN 1892, Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1. 1463 lorr. guinche « sorte de planche (doc. ds GDF.); 2. 1767 « outil de bois du cordonnier » (GARSAULT, Art du cordonnier, 33 ds Fr. mod. t. 17, p. 293). Déverbal de l'a. fr. guenchir (v. guincher). Bbg. GREIMAS (A.). Rem. pour servir à l'hist. des mots. Fr. mod. 1956, t. 24, pp. 103-104.

guinche [gɛ̃ʃ] n. f. et m.
ÉTYM. 1821; déverbal de guincher.
1 N. f. (1821). Pop. Danse.
2 N. m. (fém., 1879; masc., 1885). Pop. Bal. || Aller au guinche.
0 J'ai encore bifurqué par l'avenue Mathurin-Moreau pour passer devant les anciennes Folles-Buttes, un guinche disparu depuis longtemps, et où j'avais quelques bons souvenirs aussi.
A. Simonin, Touchez pas au grisbi, p. 110.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • guinche — güinche 1 m. Mar. *Torno o *cabrestante. ≃ Chigre. 2 En los puertos de Argentina y Chile, *grúa. * * * guinche. m. Arg., Bol., Cuba y Ur …   Enciclopedia Universal

  • güinche — sustantivo masculino 1. Origen: Colombia. Huinche. huinche o güinche sustantivo masculino 1. Origen …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • guinche — sustantivo masculino 1. Uso/registro: jergal en Chile. Origen: Argentina, Chile, Uruguay. Grúa …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • guinche — m. Arg.), Bol.), Cuba y Ur. grúa (ǁ máquina para levantar y trasladar cargas) …   Diccionario de la lengua española

  • guinche — {{#}}{{LM G19620}}{{〓}} {{SynG20120}} {{[}}guinche{{]}} ‹guin·che› {{《}}▍ s.m.{{》}} {{♂}}En zonas del español meridional,{{♀}} grúa: • Se descompuso el guinche del taller.{{○}} {{★}}{{\}}ETIMOLOGÍA:{{/}} Del inglés winch. {{#}}{{LM… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • guinche — (ghin ch ) s. f. Outil pour polir le talon d un soulier. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 2. GUINCHE (gin ch ), s. f. •   Nom du melica caerulea, dans la Loire Inférieure, les Primes d honneur, Paris, 1873, p. 139 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • guinche — n.m. Bal : Un petit guinche de banlieue …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • güinche — {{#}}{{LM SynG42392}}{{〓}} {{\}}SINÓNIMOS Y ANTÓNIMOS:{{/}} {{[}}güinche{{]}} {{《}}▍ s.f.{{》}} {{※}}esp. mer.{{¤}} = grúa …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • Guinche — nf herbe des bois qui, ramassée sèche, donne une paille souple et douce Manche, Anjou …   Glossaire des noms topographiques en France

  • guinche — Barrière …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot